La bûche en mousse

La bûche en mousse

Après la bûche de Noël, voici la bûche en mousse, moins comestible , plus végétale. Vous reprendrez bien un peu de dessert?

 

Au départ de cette bûche verte, un oubli … Début janvier, je m’aperçois avec horreur que j’ai oublié de planter un sachet de bulbes de muscaris ( muscari armeniacum).  La période de plantation des bulbes étant largement dépassée, sachant que l’an prochain les oignons seront secs, j’ai le choix entre deux options : jeter les bulbes à la poubelle ou tenter malgré tout l’opération de la dernière chance… La première option étant rapidement balayée (tant qu’il y a une once de vert , il y a de l’espoir!),  je cherche le moyen de valoriser mes oubliés. Pour me faire pardonner, au lieu de les planter en pleine terre au milieu des dizaines d’autres muscaris qui colonisent mon jardin, je décide de les mettre en vedette … à l’intérieur .

A la recherche d’un contenant « nature » je passe  en revue ma collection de morceaux de bois secs et autres écorces glanés ça ou là . Mon choix se porte sur une belle « bûche » , en fait  un morceau de branche évidée, offerte par mon beau-frère qui habite dans une belle forêt du Morvan.

On peut prendre n’importe quel contenant végétal pourvu qu’on ait une petite cavité pour mettre un peu de terreau pour faire germer les bulbes.

J’imperméabilise alors l’intérieur de la branche avec une feuille en plastique ( papier en mousse isolante récupéré d’un emballage ).

Puis , j’ ajoute le terreau ( en fermant les cotés de la feuille imperméable avec des agrafes pour éviter que la terre ne se sauve ) et y insère le chapelet de bulbes .

J’humidifie bien le terreau et couvre le tout avec de la mousse naturelle.

 

Je rentre la bûche garnie  à l’intérieur et j’attends…

 

Une semaine plus tard  les pousses vertes sortent dans la mousse.

buche pousses detail

Elles grandissent …

Puis apparaissent les hampes florales avec les petites grappes bleu clair.

fleur detail

 

Les fleurs s’épanouissent ….

A ce stade,  les feuilles,  qui ont beaucoup poussé , s’étirent et se sauvent donnant un aspect coiffé/décoiffé à la composition.

J’encadre ma bûche à la coiffure rebelle dans l’étagère en pin .

Et évidemment, lorsque les fleurs fanent, je ne jette rien , je replante les bulbes au jardin pour qu’ils se naturalisent et je garde la bûche pour un prochain dessert.

Laisser un commentaire

Fermer le menu