Couronne de l’Avent ultra-rapide

Couronne de l’Avent ultra-rapide

Comment confectionner une couronne de l’Avent en deux temps trois mouvements?

Il y a des années où on a le temps de poser tranquillement le décor, de créer l’ambiance avec les effluves épicés d’un thé de Noël, de distiller un peu de magie autour du moment où on va fabriquer sa couronne de l’Avent. Alors, on choisit un après midi de novembre, si possible un jour de brouillard ( pour le mystère ) ou mieux, de neige ( pour le silence ouaté) pour savourer le plaisir de respirer l’odeur de la résine en bricolant sa couronne bien au chaud à la maison.

Après, il y a des années où notre vie, c’est plutôt « fast and furious », alors là on oublie le thé et les heures qui s’étirent autour de la fabrication de la fameuse couronne. Donc, vous l’avez compris, cette année, je n’ai pas trop de temps à sacrifier à la mythologie de Noël. Pas question cependant lâcher la couronne !

J’ai improvisé une couronne ultra rapide.

Bon, l’essentiel dans une couronne de l’Avent ce sont les 4 bougies. J’ai donc acheté mes 4 bougies. Si on est adepte du minimalisme, la couronne est finie. Même si on peut objecter que faire un cercle avec 4 bougies c’est un peu difficile!

Donc, j’ai cherché le cercle et ai retrouvé dans mes cartons une couronne en sarments de vigne, antédiluvienne et poussiéreuse. Je l’ai ressuscitée d’un coup de sèche-cheveux, elle est comme neuve (ou presque).

couronne de sarments de vigne

Là, techniquement, j’ai ma couronne. Il suffit de mettre les bougies au milieu. Mais comme je n’ai pas encore fait assez de chemin sur la voie du dépouillement et que j’ai quand même une demi-heure à y consacrer, je rajoute du vert.

Armée du sécateur, je décapite quelques branches de pittosporum panaché sur la terrasse, et je prélève quelques fleurs dans mes buissons de laurier-tin ( les inflorescences sont rouges, les petites fleurs blanches ne sont pas encore écloses ). Je vais chercher sur le tas de déchets verts quelques tiges de lierre taillées au début du mois mais dont les feuilles sont encore fraîches.

Lierre
Pittosporum panaché
Laurier-tin

J’entortille le lierre dans la couronne. On peut très facilement le faire tenir en glissant le début et la fin de la tige entre les sarments.

couronne de lierre

Ensuite, je pique le laurier-tin et le pittosporum en alternance comme dans une couronne classique dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, chaque bouquet venant recouvrir la base de l’autre. Tout tient tout seul, pas besoin d’utiliser du fil de fer pour la fixation. C’est ultra rapide !

debut couronne
couronne

Ensuite, je dépose la couronne sur un plat à tarte et la saupoudre de quelques petites pommes de pin et ensuite je la mets au four (non, je rigole !). Il ne reste plus qu’à disposer les 4 bougies au centre.

couronne de l'Avent détail

Et voilà ! Il ne reste plus qu’à attendre le premier dimanche pour allumer la première bougie !

Si vous avez du temps pour le thé et envie de sentir la résine voyez mon article de 2017, « La couronne de l’Avent »

Cet article a 2 commentaires

    1. Très bonne idée! C’est une base intéressante pour pas mal de couronnes. Bonnes créations!

Laisser un commentaire

Fermer le menu